Mardi 8 juillet 2 08 /07 /Juil 22:03

                                                                                                                                                                                                           Figurez-vous que j’avais pensée, d’abord, faire mon blog sur skyblog .
Mon subconscient a aussitôt été très actif, m’envoyant en signal d’alarme

nombreuses représentations de l’archétype du skyblogeur : une espèce d’adolescent épileptique (à défaut de ressembler à une chauve-souris) dont toute la connaissance de la langue française a été enseignée par un téléphone portable, et la culture constituée par de longues séances de lavage de cerveau devant des séries pour « teenage français », pronant de façon bien pathétique l’adage « on est jeunes et cons ».

          O tempora O mores. Toujours est-il que j’ai dit non, je refuse d’être associée à ces spécimens. Cette simple réflexion méprisante m’a fait réaliser quelque chose de plus profond : serais-je narcissique ? Je prône une quelconque égalité entre les gens… quelles qu’ils soient, d’où qu’ils viennent, et pourtant, je refuse d’être mêlée à eux.
            Héhéhé. J’ai donc choisi Overblog . Parce que je suis narcissique et parce que je n’ai pas envie que Skyblog se fasse de l’argent sur mon dos, avec les sponsors apparaissant en bordure du dit-blog. Un service gratuit, vous les prenez pour des altruistes ?       
                                                                               Narcissique… Narcissique et
misanthrope plutôt refoulée alors. Frustrée et désespérée chronique. Aimant à libérer mon esprit pervers (hélas… trop souvent bridé). Paranoïaque confirmée. Adoratrice de westerns. Capacité limitée d’exprimer mes émotions, tout essai étant rapidement noyé sous une incroyable vague de bla-bla inutile et fastidieux comme j’en produis en masse industrielle. Spécialiste en l’élaboration de projets totalement, au final, irréalisés – sans avoir l’excuse d’être irréalisables-. Anxieuse souvent jusqu’à l’excès.

            Menteuse &  Inutile.

            En espérant que ma vie vous intéresse.


            Ps : Les images ont été trouvées sur "Face Hunter", sous le titre de Free Spirits. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne peux m'empêcher de penser à "I'm a believer" des Monkees en la voyant. Free Spirits !

Par Hannouchka.
Ecrire un commentaire
Jeudi 17 juillet 4 17 /07 /Juil 17:35
      
En ces vacances d’été 2008, ma vie traverse un vide intergalactique.
        Je me rappelle encore, cet après-midi dans la classe de latin, dans la torpeur de l’après déjeuner, assez abrutie par la fatigue et la paresse pour dormir, mais juste assez traumatisée par le prof pour préférer garder les yeux ouverts. Je me faisais des films incroyables dans ma tête, genre « Ouais, man ! L’été sera rock’n’roll ! Sea, sex and sun ! ». Je m’imaginais, à la plage, multipliant les sorties, des retrouvailles inespérées ...
        Sinon, vous ça va ? Moi ?
        J’ai regardé Hélène et les Garçons sur Filles TV jusqu’à pas d’heure le samedi soir. J’ai été maintenant en halène, notamment, par l’amour entre les deux protagonistes blonds, Sainte Hélène et son rockeur-trop-rebel. Non pas que l’amour entre les deux bruns ne soit pas très intéressant ( surtout dans l’épisode où Brun-garçon avait cru que Brune-fille le trompait, et que vice versa, sous prétexte que Brun-garçon et Brune-fille avait chacun des lunettes le matin. CE QUI VEUT DIRE, que chacun cache ses yeux fatigués. CE QUI VEUT DIRE que chacun n’a pas dormi de la nuit. CE QUI VEUT DIRE que chacun s’est envoyé en l’air dans une partouze gay sado-masochiste, mettant ainsi leur couple légerment en péril. Mais en fait, non, rien de ça. Brune fille a juste passée la nuit avec son ex, et Brun-garçon l’a passée avec le blond et le no-life. Ce qui, d’après moi, et dans les deux cas, prêterait bien plus à inquiétude. ) Sans oublier le-dit no-life et sa Texane ( l’actrice est remontée dans mon estime quand elle a considérée cette série comme de la daube ).
        Je me suis crée un compte sur ... neopets.com, oui, le site où tu adopte des espèces de pokemons mutants. Je passe mon temps à gagner des « neopoints » pour subvenir aux besoins de mon fils-mutant que j’aurais bien nommé « Tas-de-vomi », mais pas de chance, indisponible. Mwahaha, en exploitant bien ma sœur et sa copine, j’ai gagné le pactole de 20 000 neopoints. Je me sentais prête donc, à faire plaisir à ma progéniture virtuelle et improbable qui me demandait de lui acheter un livre. J’ai nettement moins été contente quand j’ai vu que ça coûtait 13 000 trucs au minimum, et j’ai préféré lui refiler une omelette gratuite glanée sur l’île-de-chai-pas-quoi. Le pire, c’est que l’ingrat a osé me répliquer que « Si c’est pour me négliger comme ça, autant me peindre en bleu ! ». Et toc. Crève.
        J’ai failli mourir à la plage. D’après mon père, ces charmantes créatures que représentent ces rutilants petits crabes sont inoffensives. C’est fou, dès que j’ai décidé de rassembler mon courage et de vaincre ma peur (l’argument principal de mon esprit étant, si je ne réussis même pas à prendre un crabe dans ma main, que ferais-je dans le monde sauvage de la vie active ?) cette saleté de bestiole de me**e est partie de loger entre mes deux doigts. Jésus-Marie-Joseph, est-ce un signe que ma vie future sera un enchaînement de souffrances (provoquant, comme à ce moment là, l’hilarité et l’indifférence des gens qui m’entourent).
         Sinon, ça va, pour moi aussi.

        Comme on dit : VACHE QUI RIT A MOITIE DANS TON LIT. Pitié, ne surlignez-pas, préservez votre santé mentale. Trop tard.

« I just don’t know what to do with myself .... » White Stripes
Par Hannouchka.
Ecrire un commentaire
Vendredi 25 juillet 5 25 /07 /Juil 15:08

J'ai dressé une liste de 2/2 :
Soit les deux choses qui me font le plus peur ces temps-ci, ainsi que celles que je déteste le plus.

Co mmençons par un traumatisme d'enfance :  
Non, pas la fille de Bruce Willis -même si je me demande encore comment elle a réussi à s'incruster dans le classement des plus belles femmes du monde -.
Vous avez vu les chaussures ? Bon, elles sont horribles, mais pour moi, l'effet est bien plus terrible.
Ce n'est qu'il y a quelques jours que j'ai sû pourquoi. Bon, à première vue ça à l'air ridicule, l'objet de ma peur étant un dessin animé, en plus "Super Nanas"... (Mais bon, circonstance atténuante : j'étais encore une tendre et innocente enfant) . Bref. Les chaussures sont excactement celles du diable à combinaison sado-maso dans le dessin-animé, personnage qui me gêne et m'embarasse. Je n'ai jamais sû dire si c'était un homme ou une femme. Enfin, une femelle ou un mâle, tellement "ça" alternait les deux. En plus, sa voix était suave, caressante, ses gestes lents, son ton indécent, ses manières indolantes.

Deuxième chose qui me fait peur. Je préfère ne pas mettre de photo, tellement c'est moche, mais vous pouvez cliquer sur le lien. Ce bébé gothik, enfin, tecktonick killeur gesticulant fout les jetons. ( Que tous ceux qui arrivent à regarder ces images sans répugnance se remettent en question )

Maintenant, ce que je déteste.
1 - Les cornichons. Depuis que j'ai fait ce rêve où c'était des saucisses de Crapaud, je n'y touche plus. - Franchement, je ne veux juger personne, mais ... ce sont des petits boudins verts boutonneux et amers. Rien de suspect ? -
2 - Heu... J'avais dressée une liste, mais comme je ne me rapelle plus, on va laisser cet espace vide. Ca déséquilibre un peu le truc et en fait un 2/1 mais c'est pas grave.





----

Autre chose : Je me suis rendus compte que les alternatives à une vie bien rangée ne manquaient pas.
C'est toujours utile à savoir, comme ça si je foire totallement ma vie, je peux toujours reprendre à zéro.
Pas d'argent, pas d'amis ? Pas de problème, je travaille pendant quelques semaines dans un call-center et je me paye un billet d'avion simple. Deux endroits sont en tête de liste :
D'abord, "Euroville" une espèce de communauté hippie rassemblant tous les utopistes oubliés des années 60, en quête de la vérite suprême ( Je suis sûre qu'ils accueilleront n'importe qui. Mais enfin, vu que là on les accuse d'exploiter les indiens, ça va pas être chaud-chaud. )
Ou alors dans les Andes. Je pourrais toujours me faire engager par un fermier et cultiver des pommes de terres. Les paysages y sont magnifiques, la vie tranquille, l'air pur - Bon, avec mes revenus annuels je m'acheterais des livres, histoire de ne pas mourrir d'ennui -.
Autre alternative, j'excercerais de la pêche vivrière en bordure de la mer méditéranéenne. Ou alors j'elèverais des crocodiles et je venderais les têtes de ceux qui sont morts aux touristes américains.  Ou je viverais dans un ancien sous-marin datant de la guerre froide. Ou j'ouvrirais un chalet dans l'Himalaya.
Sinon, j'essayerai juste de m'inflitrer dans la scène underground de Nuuk ( Groenland. S'ils en ont. ). En dernier recours je peux toujours vendre des frites au kryptonium à Anvers, devant l'école de mode.
C'est à considérer ...

Photo : http://www.streetpeeper.com/
Des couleurs à la Marianne.



Par Hannouchka.
Ecrire un commentaire

Présentation

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus